Annie Cotterot Techniques Utilisées Marchés Expositions Galerie Photos Livre d'Or Contact et Liens

Le modelage

trav La première partie du travail consiste à modeler la pièce, c'est à dire lui donner forme. Les considérations esthétiques et artistiques font partie de la fabrication des poteries. La production de poterie est un processus durant lequel l'argile humide est mise en forme puis mise à sécher. Les outils les plus fondamentaux du potier sont ses mains, toutefois plusieurs d'outils ont été créés au cours de la longue histoire de la poterie.

Première cuisson

four Ensuite, une fois les pièces sèches, il faut les faire cuire une première fois avant l'émaillage. Ceci s'effectue dans un four à gaz, où la chaleur monte jusqu'à 1200 degrés.

L'émaillage et raku

Une fois la première cuisson effectuée, il faut emailler les pièces. Les émaux sont tous des émaux "maison", ce ne sont en aucun cas des émaux industriels (c'est à dire préparés). Ensuite, il faut faire cuire les pièces pour que la couche de couleur soit fixée. Le style de cuisson est le raku.
LE RAKU: Le Raku est une technique de poterie qui a ses origines dans le Japon du XVI ème siècle. Nous avons la quasi-certitude qu'il a été développé par des potiers coréens sous la domination japonaise, mais les circonstances exactes de son développement et de sa découverte sont un mystère.
La technique du Raku, comme d'autres techniques de poterie telles que l'émaillage au sel et la cuisson en fosse, s'articule essentiellement autour de son procédé de cuisson, bien que l'implication dans le Raku soit souvent plus profondément issue de sa philosophie, de ses racines et de son sens culturel. Le Raku traditionnel et notre interprétation occidentale du Raku sont semblables sous bien des formes, bien qu'il existe quelques différences notoires.
Pour avoir une brève description du procédé Raku il faut comprendre que la plupart des autres types de poteries sont enfournés à froid et cuits à une allure modérée jusqu'à la température finale. Ce genre de cuisson peut durer de 8 à 24 heures ou plus. Lorsque le four a atteint sa température (généralement déterminée à l'aide de cônes pyrométriques) il est éteint et mis à refroidir jusqu'à permettre son déchargement à mains nues ou avec des gants. Le cycle de refroidissement peut durer entre 12 et 24 heures ou plus. Les pièces sont considérées comme achevées lorsqu'elles sont défournées.
En Raku, les pièces peuvent être enfournées à froid mais le plus souvent le four est préchauffé et l'enfournement est fait à chaud. La cuisson est menée à un rythme rapide avec atteinte de la température finale dans un cycle court de 15 à 20 minutes (Cependant des cuissons Raku peuvent durer plusieurs heures selon les types de pièces et leurs exigences de cuisson).
La maturité de la glaçure est estimée à l'oeil sans l'utilisation de cônes ou d'appareils de mesure. Lorsque que la cuisson est considérée comme terminée, les pièces sont immédiatement sorties du four. Étant donné qu'à ce moment la glaçure est fondue, on utilise des pinces ou d'autres outils de manutention.
C'est là l'étape du procédé où le Raku traditionnel et contemporain diffèrent dans la technique et les moyens.
Dans notre version occidentale le traitement des pièces tend actuellement vers une phase de "réduction après cuisson". Les pièces sont mises dans un récipient avec des matières combustibles, comme de la sciure, ou laissées et mises à enfumer pendant un temps déterminé. L'atmosphère carbonée réagit et modifie les glaçures et la pâte, produisant des effets de surface uniques sur les pièces. Certains donnent aux surfaces émaillées des effets métalliques et craquelés et aux pâtes des teintes noires.
Après refroidissement les pièces sont nettoyées avec un produit abrasif pour enlever tous les résidus de suie et de cendre.
avant cuisson Les pièces sont mises dans le four
sortie du four Une fois la température atteinte, le four est ouvert et les pièces sont retirées avec des pinces
dans copeaux Puis, ces pièces sont mises dans des copeaux de bois pour les enfumer et les faire réduire
Retour en haut de la page